Sam

 

Sam

We wanted to talk to the real jeune athlete. Before the fame. Before the money. Before anything happens. Or maybe when everything is happening. When it’s only about passion, hard work, brothers and dreams.

 

JEUNE ATHLETE X SAM from Jeune Athlete on Vimeo.

 

Sam1

JA : A quel âge on commence en général?

At what age most people start practicing football?

S : En général les gens commencent à 13, 14 ans. Moi à 10 ans j’étais déjà avec casque et épaulières. J’me faisais bien masser au début, mais aujourd’hui ça a bien changé.

Usually 13 or 14 y.o . But in my case, at 10 y.o I was already wearing helmet and protections. They kicked my ass back in the days! But now, things have slightly changed…

JA : Etant donné le grand nombre de bons joueurs formés aux Météores, il y a des guerres d’ego parfois?

So many talented players come from the Meteores; how do you deal with potential ego problems in the locker room?

game 5
S : Il y a la guerre pour se faire sa place tu vois? Faut gagner sa place, dès le début, dès septembre. Il y a des nouveaux qui arrivent et ils sont bons ! Un mec qui vient, c’est un athlète, il court vite, il peut te sauter ta place si t’es là à dormir; faut que tu charbonnes.

You have to think war if you wanna gain your place, as soon as the season begins in September. Sometimes new players join the team, and they’re really good. Imagine that newbie who runs fast cuz he’s an athlete, he can steal your place while you here sleeping. You gotta work hard!!

JA : Sur les petits matchs, tu n’as pas l’impression de perdre ton temps ? Ou même dans les vieux matchs tu te dis qu’il y a toujours quelque chose à prendre?

Do you feel like “easy” games are a waist of time, or do you think there’s always something you can learn?

Sam-7

S : Je m’entraîne tout le temps, même s’il y a des vieux matchs, mais c’est vrai que sur les vieux matchs y a moins d’envie que face aux grosses écuries; tu vas à l’entraînement, tu charbonnes, tu charbonnes, et en face y’a rien…

Y’a aussi des explications aux écarts de niveau, en France ce sport c’est pas notre culture et puis on est une petite fédé avec peu de moyens…

Avec des potes on se dit, nous si on avait commencé le Foot US à 10 ans aux States on serait des stre-mon tu vois ? Tout le monde est vert un peu, mais c’est pas grave on est là, on bosse dur et surtout on est dèter: on veut prouver aux américains qu’on est pas n’importe qui, qu’on peut jouer aussi.

Mais attention, il y a des rencontres où ça joue vraiment, tu vois? En France aussi y’a du level!!

game

L’année dernière j’ai été bluffé par l’équipe des Léopards; on est arrivés en playoffs, gros match à la maison chez nous, soleil, du monde sur les gradins! Là il faut jouer! Gros match! Tout le monde se donnait à fond, et les matchs comme ça, je kiff ! Même si on a perdu, j’en garde un putain de souvenir, je me dis « là on se l’est foutue vraiment là! ».

I always put on work, even for easy games; but I concede that I have less motivation when it comes to play against small teams. It’s frustrating to train so hard and find no opposition.

The fact that here in France, Football ain’t part of our culture, that we’re a minor federation with no money, that explains the gap between a top team and the others.

With some friends we often imagine how our career would have been if we’d started football at 10 y.o in the US… We could have been «monsters»!! But we’re here, working hard and determined to show the Americans that we too have guts and we too can play!!

Don’t get me wrong, there are a couple of very intense games to play! France is rough & tough too.

Last year we played the Leopards on play-offs and they blew me away!! That was a big game, at home, on a sunny day, the stands were packed: «perfect, let’s get into it!!». Everybody gave his best, and it ain’t nothing better than that type of game! Even though we lost, it is one of my best memory. «The fight was mad real!».

” Il y a des gens qui jouent en Equipe de France depuis 10 ans, et  nous on doit sauter leurs places, c’est chaud, mais ça peut se faire. “

Sam-14

JA : Et la première sélection en équipe de France c’était quand?

When did you first join the French National team?

S : C’était l’année dernière, première coupe d’Europe, en Allemagne.

Comment ça se passe? Il y a plein de petits stages, tu te fais repérer par ci, par là, il y a des tournois à Vichy par exemple, les meilleurs joueurs de toute la France participent au tournoi. Il y a tous les coachs de l’équipe de France, tout le monde te regarde. Pendant tout le week-end tu joues, et il faut faire du sale.

Ambiance de fou ! Tout le monde veut sa place en équipe de France, pendant un week-end là ça se la fout, et après, à la fin ils te disent les résultats, ceux qu’ils veulent au stage.

Pour moi ça s’est bien passé, j’ai été invité au stage en février, mais là il y a encore une sélection avec encore les meilleurs joueurs, les test physiques (bench press, 40 yards..)

Ce n’est qu’au moment où tu portes le maillot sur ton équipement que tu peux dire « là je suis en équipe de France. » Et ça c’est pas donné à tous.

That was last year for my first European Championships in Germany.

Lemme tell you how it works: there are a lotta training camps where you can get scouted. For example in Vichy there’s a big tournament where the best players in the country take part to. So do the coaches from the National Team… All eyes on you, so you gotta kill it!

It’s showtime! Everyone wanna be picked so the games are intense, we play for real. At the end the coaches do their selection.

I did went through, but that was only step 1. They invited me for another training camp among la ‘crème de la crème’. It’s more physical (bench press, 40yards dash…).

In fact, it’s only when you wear the Team France jersey in a game that you can say that you made it. It’s not for everybody

game 4

 

” Quand je les vois s’entraîner je me dis « il faut que je m’entraîne encore plus dur. » “

JA : Comment tu appréhendes ta montée en Senior?

How do you picture your debuts in the Senior category?

S : C’est vraiment une grande étape, il y a des gens ils jouent en Equipe de France depuis 10 ans, et  nous on doit sauter leurs places, c’est chaud, mais ça peut se faire.

It’s a big step. I’ll be playing among dudes that have been playing for the French team for 10 years. Now me (and my generation) we gotta snatch the place from them. It ain’t gon’ be easy but we can make it.

Sam-5

JA : Le fait que les gens sachent qui tu es, ça te pousse à t’entraîner plus ? Ou tu te dis quoi qu’il arrive je fais la différence?

People know you are: does it motivate you even more ? Or do you think that you’ll make the difference anyway?

S : Non je connais des très bons joueurs, qui s’entraînent bête de dur, et quand je les vois s’entraîner je me dis « il faut que je m’entraîne encore plus dur » si je veux être plus fort et prouver que c’est vraiment moi le meilleur.

Tout le monde me regarde, si je rate quelque chose, je suis foutu ! Ça parle de moi sur les réseaux sociaux, j’ai le mord ! Quand il y a des grands matchs, et qu’il y a du monde, faut pas faire n’importe quoi, faut prouver que t’es en place et que t’es pas n’importe qui. Tu veux prouver qui tu es ! Après ça se passe bien, ça se passe mal, faut donner le meilleur de soi-même

No, I know a lotta very talented and strong players who work hard. When I see them it just reminds me that I gotta work twice harder in order to be better than them and to prove that I am the best.

Everybody pays attention to my play, and if I miss a pass, a catch or something: I’m done. Some people talk about me on social media…

When you’re involved in a big game, no mistake allowed! You gotta prove why you play at this level and you gotta prove that you are somebody! No matter the result, you always have to give a 100%.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

JA : Tu nous a parlé de ton père, il fait partie de tes inspirations?

You told us about your Dad: is he one of your inspirations?

S : C’est un battant, c’est un modèle pour moi; Il a fait des études, il était chaud au soccer, il fait encore du sport à 55 ans, franchement c’est vraiment un bon exemple, toujours il me pousse il me dit « tu as fait du sport aujourd’hui ? » je lui dit «papa je suis fatigué», il me dit «viens on va courir !».

He’s got this fighting spirit. He’s definitely my role model: he did studies, he had a good level in soccer and at the age of 55 he does a lotta sport.

Everyday he asks me if I did any physical exercice today, if I say «no Dad, I’m exhausted», he’s like «c’mon Son, let’s go for a run!».

” Les gens qui ont grandi à la tess ensemble et qui jouent ensemble, eux ils sont soudés, vraiment soudés. “

JA : À quel point es-tu prêt à jouer en Elite (première division française) ?

How ready are you to compete in the Elite category?

S : Je suis tellement motivé que je serais prêt à mourir. Si je fais un match aujourd’hui en Elite je ne serais pas le meilleur sur le terrain mais je ne serais pas le plus naze. Je ferais ce que j’ai à faire. Je ferais ce que je fais d’habitude et bon, ça passe ou ça casse.

I feel so motivated that I would even die on the pitch. If I could play a game in the Elite today I wouldn’t be the best player but I wouldn’t be the worst neither. I would do what I have to do, I would execute what I know best and then… It would make it or break it.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

JA : Tu penses que la mentalité du quartier se retranscrit dans ton sport?

Do you find much similarities between the street mentality and your sport?

S : Les gens qui ont grandi à la tess ensemble et qui jouent ensemble, eux ils sont soudés, vraiment soudés. Par exemple les gens qui viennent du 16ème et qui vont jouer à Fontenay ils ne seront pas soudés comme ceux qui ont grandi ensemble à La Courneuve et qui jouent ensemble.

The fellas that grew up in the hood and that play together are united as fuck! Those who come from the 16th district and who go playing for Fontenay for example, they wouldn’t be ready and have as much cohesion as those who grew up in La Courneuve and that play together.

JA : Tu pense que le Foot US ça peut être un défouloir pour les mecs de tess?

Do you see Football as the catharsis for a fella from the hood?

S : C’est pas street fighter non plus ! C’est pas « tu veux te taper viens au Foot US » mais si tu cherches un sport où tu peux mettre de l’impact physique, que tu as envie de “cogner” avec tes gars, viens tu vas t’amuser, tu vas trouver ce que tu veux, ça peut être un bon truc.

It ain’t no streetfighting neither! Football is not like «hey, you wanna break somebody? Well join us!». But if you’re looking for something really physical and that you need the contact, you’d definitely find satisfaction; yeah, Football may be your go-to sport.