MARTZER

 

Dans le futur (2040-2050) les athlètes d’élite seront un medium d’innovation pour le reste des hommes, comme le sont aujourd’hui les voitures de Formule 1 pour les véhicules particuliers

C’est au sujet de ces athlètes “améliorés” via la technologie que nous avons discuté avec @martzer_ Pour son projet de fin d’études, nommé Future of Sports, à la Design Academy de Eindhoven il a imaginé un système de respiration exogène, plus efficace et moins énergivore qui permettrait d’améliorer les performances des marathoniens.

(Martin était aussi à l’origine de notre premier logo, mais on vous parle d’un temps… que les nouveaux followers ne peuvent pas connaître)

cropped-cropped-petite2.jpg

JA : Pourquoi ce projet ? Comment t’es venue l’idée ?

M : C’est parti d’une conversation un peu débile avec un pote en soirée : on se disait que ce serait marrant d’avoir des organes à l’extérieur du corps. On a déliré dessus pendant une heure au moins ! Je voulais aborder un concept dans le futur pour mon projet de fin d’études et comme cette conversation m’avait marqué, je me suis lancé dessus. C’était le dernier moment de ma vie où je pouvais faire un truc de ouf sans que personne me casse les couilles donc j’ai commencé mes recherches. Même si le projet se déroulait dans le futur, il fallait tout de même que ce soit envisageable.

J’aurais pu faire un système de respiration externe pour les vieux, je sais qu’à l’école ils auraient kiffé, genre “le mec philanthrope” mais je m’en battais les couilles (rires) Il y a des gens qui font ça et tant mieux, il en faut ! Mais ce n’est pas ce que je voulais faire, j’aime le sport et après le Breaking2. de Nike je m’étais dit qu’un sport où ce serait simple d’améliorer les performances c’est le marathon.

Après 2 mois de recherches et à un mois de mes mid-term j’étais dans une grande galère : Le corps humain, même si tu lui apportes plus d’oxygène, il n’est pas en mesure de le traiter ! Mon projet était fouetté en fait, ça ne marchait pas ! (rires) Je pouvais mettre une douille à trois profs, mais après le projet serait présenté à là Dutch Design Week et douiller cinq mille personnes c’est chaud ! Il y aurait forcément un mec pour dire “non mais tu es un bouffon en fait”

J’avais rencontré, à ce moment-là, une spécialiste du transhumanisme aux Pays-Bas qui m’avait demandé si je m’étais intéressé à la façon dont respirent les animaux. Je ne voulais pas passer pour le mec qui avait rien préparé, donc évidemment j’ai mito (rires) et en rentrant chez moi je m’étais renseigné sur le fonctionnement de la respiration chez les oiseaux.  Contrairement aux humains et à n’importe quel animal, chez les oiseaux l’air plein d’oxygène est stocké dans des poches d’air qui vont alimenter par la suite les poumons. Le flux d’air frais et plein d’oxygène est donc constant.

Si un marathonien pouvait respirer ne serait-ce que 10% de manière plus efficace, sur 42 kilomètres ce serait une différence énorme !  A partir de là, j’ai fait mon analogie et il ne manquait plus qu’à mettre en application le concept et le rendre crédible comme je ne pouvais pas le mettre en place. Future of Sports était né.

JA : Le dopage actuel peut-être envisagé comme un premier pas vers l’amélioration des sportifs comme tu la présentes dans ton projet ? 

M : Je pense que le dopage, dans la façon dont je l’amène avec ce projet, est beaucoup moins invasif que le dopage actuel avec transfusions sanguines, médicaments et autres. Le dopage de nos jours est juste mauvais pour la santé , ne serait-ce que pour l’intégrité des athlètes, je trouve que ce n’est pas bon !  Je ne suis pas en train de dire que mon projet c’est de la balle non plus (rires) Je dis juste que c’est une autre approche. On sera dans un monde où les humains pourront être améliorés, alors pourquoi les sportifs ne le seraient pas. J’ai fait une comparaison avec la Formule 1. Ce sont des voitures dopées, poussées au maximum mais cela n’empêche qu’il y ait toujours des règles ! On sera dans une ère trans-humaniste, tout le monde aura accepté le fait que la technologie et les humains aient plus ou moins combiné.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s